Vélorution !

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Park(ing) Day 2010 & Critérium sauvage des cascades 2010

Envoyer
Dimanche 19 septembre 2010, Vélorution se réapproprie les rues. Appuyant l’initiative du collectif "commune de Bellevill’Montant" à travers le "Critérium sauvage des cascades" (voir ci-après), Vélorution proposera, en marge de la course cycliste festive et populaire, un squattage de places de parking habituellement abandonnées aux véhicules motorisés individuels.

Le lieu exact est encore à définir, de news fraiches très bientôt.


Comment ? Simplement en s’appropriant les places de parkings au fur et à mesure qu’elles se libèrent, puis en les transformant de manière éphémère en lieu de convivialité, redonnant ainsi un peu de vie à des lieux "tués" par l’automobile : jeux de société, farniente, apéros ouverts à tou-te-s, bœuf musical, et, cette année, stand de ravitaillement pour les concurrent-e-s du "critérium sauvage des cascades", ainsi que toutes les activités que vous voudrez y mener.

Pourquoi ? Dans les villes, l’automobile occupe une surface folle : stationnements, rues/routes, parkings, ... On estime, par exemple à Paris, que 80% de l’espace public est dédié à la voiture. Cette inégale division de l’espace public entre ses différents usagers, contribue, entre autres, à la dégradation de notre santé et de celle de vos proches, et aussi déjà de celle de vos enfants (n’attendons pas ces abstraites “générations futures” pour nous en rendre compte) : maladies respiratoires, épidermiques ou cardiaques. L’air des villes est si nauséabond que les arbres y meurent prématurément, et ne peuvent “compenser” le carbone émis par les déplacements urbains. Mais les transports motorisés n’accaparent pas seulement l’espace urbain. A travers le développement des agrocarburants, les pays “développés”, industrialisés ou en pleine croissance préparent déjà l’ère post-pétrole et s’emparent des surfaces agricoles, donc des ressources alimentaires dont devraient profiter les habitants de ces terres. Les cultures traditionnellement vivrières cèdent la place à des cultures d’exportations. Le prix des céréales ou des légumes explose, le piège se referme sur les plus pauvres qui ne peuvent plus se nourrir. Libérer nos villes du tout voiture, c’est évidemment lutter contre la pollution, mais c’est lutter aussi contre la disparition de l’agriculture qui nourrit des milliers de personnes dans le monde. Le système automobile étouffe peu à peu les terres et nos villes.

ci-dessous, retrouvez l’intégralité du communiqué envoyé par le collectif de "la commune de Bellevill’Montant"

AVIS A LA POPULASSE !

******************************************** DIMANCHE 19 SEPTEMBRE 1910 - 14H - 7e CRITERIUM SAUVAGE DES CASCADES ********************************************

DÉROULEMENT ET PARCOURS OFFICIEUX DU CRITERIUM SAUVAGE DES CASCADES :

La participation au critérium sauvage des Cascades est ouverte à tous les gonzes et gonzesses sans discrimination de quartiers d’origine (banlieue, province, et étranger compris). Les inscriptions se feront de 14h a 14h30 juste avant le départ au bistroquet dit « LA FONTAINE D’HENRY IV » sis au 42 bis rue des Cascades à Ménilmontant. Le critérium se fait en 10 tours du parcours suivant (hors trichailleries de bon alois) : départ vers 14h30 rue des Cascades, devant l’trocson - descente rue des Savies - remontée rue d’la Mare - descente rue des Couronnes - descente rue Henri Chevreau - remontée rue de l’a Mare (en entière c’coup ci !) - sprint de fin de tour par la rue des Cascades, et on r’commence... Jusqu’à la fin, mais on a le droit d’abandonner.

********************************************

RÈGLEMENT NON OFFICIEL DU CRITERIUM SAUVAGE DES CASCADES :

Le matériel vélocipédique devra être composé d’au moins une roue mue par la force mécanique, intellectuelle ou pataphysique des concurrent-es. Engins à 3 roues ou plus ainsi que les variantes manufacturées (tandems par exemple) ou bricolées (caisses à savon et autres machines infernales) sont bien sûr autorisés (pas de rollers bien sur). Le dopage est laissé à l’appréciation de chaque participant-es... La 3ème mi-temps aura lieu dès la fin de la course. Il faut tout de même effectuer au moins un tour du quartier pour accéder au tableau de classement de l’héroïsme local. Il n’y aucune récompense ni gain à espérer, la casquette NUMBER ONE étant remise en jeu chaque année. On peut consulter les photos des années précédentes sur :http://www.zananas-martinique.com/criterium/, et sur le blog du délégué Garibaldien http://dpaone.free.fr/Criteriumsauvage/

********************************************

 

ANIMATION MUSICALE PAR DES SALTIMBANQUES ET AUTRES BALADINS DES RUES

********************************************

CETTE MANIFESTATION POPULAIRE ET SPONTANÉE N’EST PAS SPONSORISÉE PAR JCDECAUX

fin du communiqué

3,4,5 et 6 juillet: Vélorution universelle à Grenoble!

web_fly_A6_VU_grenoble_2014_copie_

tous les ateliers

Vous êtes ici : Actions Park(ing) Day 2010 & Critérium sauvage des cascades 2010