Vélorution ! Nous réclamons la rue pour les cyclistes et autres non-motorisé·e·s (et les trottoirs pour les piéton·ne·s). Éteignez vos moteurs ! Respirez le bonheur !
Retour à l’accueil du site velorution.org

La vélorution mensuelle

Accueil

Villes

Événements

Positions

Vélosophie

Organisation

> Accueil > Vélorution Paris Île-de-France > La vélorution mensuelle

C’est quoi ? C’est quand ? C’est où ?

La vélorution est une manifestation revendicative et festive de cyclistes urbains qui proclament leur fierté d’être le trafic, pour une fois. (Parfois appelée « masse critique ».)

Depuis plus de dix ans, le 1er samedi de chaque mois, la vélorution prend son départ en début d’après-midi. Le rendez-vous est à 14h place de la Bastille (au pied de l’opéra).

À prévoir avant de venir

Check-list 

  • Se renseigner sur le site, etc. du thème éventuel, des détails particuliers (déguisement…)
  • Imprimer des tracts à distribuer aux cyclistes et passants pendant la manif (ceux proposés, génériques, ceux propres à l’événement, les vôtres…)
  • Vérifier son vélo, le décorer, prendre son drapeau.
  • Prendre de l’eau, de quoi grignoter.
  • Préparer une annonce, des tracts… pour faire part d’un événement militant dans lequel on serait impliqué.

Sur place

Ne pas hésiter à demander, poser des questions, aller à la rencontre des autres cyclistes.

Mais encore ?

Pourquoi manifester contre les transports motorisés ?

Nos rues sont accaparées par les voitures, les motos, les scooters qui ont transformé nos villes en lieux hostiles, dangereux et pollués. Les transports motorisés sont les premières sources de pollutions, de gaz à effet de serre et de danger en milieu urbain. Nous voulons construire collectivement un espace public convivial, non-violent et accueillant, dédié aux personnes et aux rencontres, et non plus aux machines et à la vitesse.

Arrêtez vos moteurs, respirez le bonheur !

Pourquoi manifester pour la bicyclette ?

Le vélo est un moyen de transport autonome, efficace, simple et écologique qui ne participe pas à la destruction de la planète. Il ne consomme ni pétrole ni agrocarburants et reste donc loin des enjeux financiers et guerriers liés à ces sources d’énergie. Le vélo est un exercice anti-stress et tonifiant, excellent contre la fatigue et les toxines. Il n’est ni dangereux, ni bruyant. Il est accessible à tous et à toutes.

Les autos/motos à la casse, les vélos à la place !

Pourquoi faire la vélorution ?

Le règne de l’auto-moto n’est pas une fatalité, c’est un mode de pensée qui asphyxie nos villes et nos vies. Nous devons le critiquer et, par nos choix quotidiens, nous libérer de cette tyrannie qui nous détruit et hypothèque l’avenir. Le vélo est l’outil de cette libération. Il nous faut réinventer la ville et réinventer les transports, vivre moins vite pour vivre plus.

Une seule solution, c’est la Vélorution !

Pendant la vélorution

La Vélorution parisienne est une manifestation festive ouverte à tous les vélos et autres véhicules mus par la force humaine : voitures à pédales, rollers...

On peut y chanter et y scander les slogans que l’on veut.

Dans la majorité des cas, la manifestation n’est pas déclarée en préfecture, ce qui implique que chacun et chacune est responsable pour soi-même…

… mais il revient à tous et à toutes de contribuer à la sécurité et à la tranquillité du cortège :

  • en se postant aux croisements afin d’empêcher les motorisés de s’incruster dans le groupe
  • en n’étant pas source de violence envers les motorisés
  • en étant attentif, pour les premiers, à ce que les derniers suivent bien
  • en essayant, pour les derniers, de ne pas se laisser trop distancer par les premiers.

Vélorution aime les piétons, les transports en commun et les transports partagés, c’est pourquoi :

  • en toutes circonstances, les piétons restent prioritaires lors de nos manifestations
  • les couloirs de bus, empruntés par les bus et les taxis, doivent demeurer libres de tout manifestant. Ainsi ils ont l’effet d’une "soupape de dépressurisation" permettant aux scooters et automobilistes trop nerveux d’échapper au pseudo-blocage que nous leur imposons et de foncer rejoindre les vrais blocages, organisés par leurs semblables motorisés !

En résumé

Dans la joie et la bonne humeur, venez crier haut et fort qu’un autre monde, une autre ville sont possibles, et que le règne des engins motorisés n’est pas une fatalité… La vélorution mensuelle, une manifestation cyclo-festive non déclarée, avec ou sans thème, où nous ne bloquons pas le trafic, mais sommes le trafic.

Quelques précautions de sécurité pendant la vélorution :

  • Rester compact.
  • À l’avant du groupe, aller lentement.
  • À l’arrière former une rangée serrée empêchant les autos-motos d’entrer dans le cortège.
  • Si une auto-moto est entrée, alors faire en sorte de la faire sortir du cortège quitte à l’immobiliser sur le côté.
  • Toujours rester courtois·e et bienveillant·e face aux auto·moto·bilistes.
  • Quand il y a une ligne de bus, la laisser libre.